La Controverse de Valladolid - Commentaire sur Deux portraits antagonistes des Indiens

de

(0 évaluation)

À propos de ce commentaire sur La Controverse de Valladolid

Ce commentaire littéraire propose une analyse approfondie des deux portraits antagonistes des Indiens dans La Controverse de Valladolid de Jean-Claude Carrière. Vous y trouverez une mise en contexte et le commentaire en lui-même, structuré en différentes parties. Des clés pour mieux comprendre quelques-uns des enjeux essentiels de cette œuvre à caractère historique.

Les deux principaux protagonistes du roman, Bartolomé de Las Casas et Sepúlveda, représentent respectivement, pour le premier, la thèse selon laquelle les Indiens sont des enfants de Dieu autant que les Européens et, pour le second, la thèse selon laquelle ils sont des êtres inférieurs et que, par conséquent, il est possible et même nécessaire de les dominer par la force. Dans le passage étudié, Sepúlveda décline deux arguments dans le but de montrer que les Indiens « ne font pas partie du peuple de Dieu ». Las Casas oppose quant à lui au discours de Sepúlveda les « fables affreuses » inventées selon lui de toutes pièces par les détracteurs des Indiens.

Après quelques éclairages sur l’œuvre et sa matière historique, le commentaire composé s’intéresse aux arguments avancés d’une part par Bartolomé de Las Casas, d’autre part Sepúlveda. Ensuite, on se penche sur la manière dont chacun s’y prend pour convaincre l’auditoire : tandis que le premier cherche à convaincre en recourant à la logique, le second cherche avant tout à susciter l’émotion dans l’assistance. 

Structure de ce commentaire du livre

  • Texte étudié (1 pages)

    Le passage des deux portraits antagonistes des Indiens de La Controverse de Valladolid reproduit

  • Mise en contexte (1 pages)

    Quelques éclairages pour mieux aborder l’analyse de l’extrait

  • Commentaire (3 pages)

    Le texte étudié à la lumière des thèmes de la joute oratoire, du discours de persuasion et de la figure des Indiens

À propos du livre La Controverse de Valladolid

La Controverse de Valladolid constitue un bel exemple de la polyvalence de Carrière puisque cette œuvre voit le jour sous forme de récit en 1992, année où elle est aussi adaptée pour la télévision, puis est transformée en pièce de théâtre en 1999.

L’auteur y retrace, sur base de faits historiques réels, une « controverse », sorte de discussion argumentée, qui a lieu dans un couvent espagnol en 1550 et qui a pour objectif de déterminer si les indigènes rencontrés aux Indes (l’actuelle Amérique) ont une âme humaine et si l’esclavage auquel on les réduit est légitime. Toutefois, loin de se cantonner à un fait historique, ce livre évoque des questions actuelles, touchant notamment à la problématique de l’ « Autre ».

Partager ce commentaire

http://blog.lepetitlitteraire.fr/analyses-litteraires/jean-claude-carriere/la-controverse-de-valladolid/commentaire-deux-portraits-antagonistes-des-indiens Copier

Ces analyses du livre "La Controverse de Valladolid" pourraient également vous intéresser

Pourquoi s'abonner ?

Avec l'abonnement lePetitLitteraire.fr, vous accédez à une offre inégalée d’analyses de livres :

1814 PDF
d’analyses de livres à télécharger
Rédigées par des profs
et validées par un comité éditorial

Ceux qui ont téléchargé ce commentaire du livre "La Controverse de Valladolid" ont également téléchargé

Réussis tes études avec des analyses faites par des professeurs !

Dès 0,99 € par fiche de lecture

Découvrir l'abonnement